samedi 5 mars 2011

La définition du caca. Manifeste du mangetoncacapointcomisme.

Cher ami internaute, toi qui es venu te perdre sur cette page (ce qui immanquablement en fait un lieu de perdition), toi dont la fausse innocence n'a d'égale que la vraie mauvaise foi, nous te devons une explication. En effet il est important qu'il ne se pût point (oui, je fais partie, à l'instar de notre président, de l'Association Nationale des Utilisateurs de Subjonctifs*) qu'il y ait méprise. Il ne faudrait pas confondre bêtement cacaphile et scatophage. D'abord parce qu'un scatophage sert au mieux à camoufler des restes de ramsès, au pire à monter les blancs en neige. Nous laisserons de côté les coprophiles tout juste bon à amuser des chauves à lunettes réunis en syndics. Ensuite parce qu'il n'est pas question de parler ici d'excréments. Nous sommes trop bien élevés pour ça, notre maman ne nous l'aurait pas permis.

Il faut donc bien en préambule (papale) distinguer la différence qu'il peut y avoir entre le "caca" et les excréments. "T'apprendras que le caca c'est pas sale" jurait Gabin dans "La Horse". Et comme il avait raison. Le caca c'est mignon. Le caca c'est ce qui émane de nôtre être infantile en phase de régression transcendantale. Le caca c'est ce qu'on a créé avec son cucul et qu'on va offrir à son papa ou à sa maman, qui en retour va nous gratifier d'une belle phrase de récompense voire s'il fait beau d'un bisou. Dès lors on comprend mieux le caractère grincheux des bretons et leur tendance à l'alcoolisme : c'est à cause de cette satanée pluie qui les privait de bisou alors qu'ils avaient fait un supercaca de première bourre, parfum chouchen. Mais laissons les bretons à leur moutons et revenons à nos oignons.

Là ou l'excrément est vulgaire le caca est sacré. A cause du bisou. Et tout ce qui est sacré se mange, d'ailleurs ne dit on pas d'un mets : "c'est sacrément bon !" Il va de soi que si vous entendez quelqu'un s'exclamer de la sorte vous pouvez lui rétorquer aussi sec " toi tu as déjà mangé ton caca !" Si Darry Cowl fait partie de votre panthéon intime (rien à voir avec pantalon ou même pantalonnade... quoique...) vous pouvez ajouter "petit canaillou".

Voilà nous avons à présent démontré que le caca c'est pas de la merde. Certes c'est proche. Certes il n'est pas impossible que ça y ressemble. Mais ça n'en est pas. Que ça soit bien clair entre nous, sinon on vous fait venir cacaman qui va vous engluer dans une demi tonne de merde fluide parfum fétide et on verra si ça vous fait toujours rigoler ! Parce que nous les rigolos qui confondent tout et qui mélangent le caca et la merde comme d'autres mélangeraient les torche-cul et les essuie-bouche ça ne nous fait pas rire.

Maintenant qu'on a vu que ce n'est pas sale, on va pouvoir passer aux choses sérieuses. Fini les cacamusebouche. On veut du lourd. Du solide. Des gros. Du compact. On veut quelque chose de sérieux à se mettre sous la dent. Mais ne vous inquitétez pas : Cacatoès et Cacaman s'en occupent.

Cacatoès 4 mars 2011.


*Association Nationnale des Utilisateurs de Subjonctif
55 rue du faubourg Saint Honoré
75008 Paris